Accueil > Archives > Documents > Prix Nobel de médecine 2016 : autophagie

Prix Nobel de médecine 2016 : autophagie

mardi 11 octobre 2016

Yoshinori Ohsumi obtient le prix Nobel de physiologie ou médecine en octobre 2016 pour ses travaux sur l’autophagie.

Autophagie

L’autophagie (du grec auτο : « soi-même », et phagie : « manger ») désigne une dégradation d’une partie du cytoplasme de la cellule par ses propres vésicules digestives(lysosomes).

C’est un processus qui participe au recyclage des composants des cellules et à l’élimination des déchets cellulaires.

C’est un mécanisme cellulaire de défense ancestral contre les infections et le manque de nutriments, qui constitue la première menace pour un organisme. Lors du jeûne, l’autophagie permet de mettre des nutriments à disposition de l’organisme.

Les mutations des gènes de l’autophagie peuvent provoquer des maladies comme le cancer et les maladies neurologiques(Parkinson, Alzeimher), où des agrégats protéiques ne sont pas éliminés, mais aussi le vieillissement.

Signaux déclencheurs de l’autophagie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)