Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

Couplage des évènements biologiques et géologiques au cours du temps ou « Les crises biologiques dans l’histoire de la Terre »

 Introduction

A l’échelle des temps géologiques, on repère des périodes de grande stabilité dans l’histoire du monde vivant. Elles alternent avec des périodes brèves où le monde vivant est affecté : ce sont les crises biologiques.

Comment a évolué le monde vivant au cours de l’histoire de la Terre ?

Quelle est la cause des crises biologiques ?

I- La limite Crétacé- Tertiaire (-65 millions d’années) : un évènement biologique et géologique majeur

1.Aspects biologiques de la crise Crétacé- Tertiaire

a.Le monde vivant au Crétacé

Doc. p 188, 189

A la fin de l’ère secondaire, une faune et une flore diversifiée occupent océans et continents.

En milieu marin « La mer de la craie » a donné son nom à la période Crétacé. La craie résulte de l’accumulation d’algues microscopiques : les Coccolithophoridés. La période est chaude et le niveau de la mer est 250m au dessus du niveau actuel !

Les Foraminifères  : animaux unicellulaires à coquille calcaire du plancton marin sont diversifiés .

Les organismes récifaux comprennent Rudistes et Coraux.

Les Ammonites : mollusques céphalopodes marins sont des fossiles caractéristiques de l’ère secondaire.

Les Poissons sont présents.

En milieu terrestre, Gymnospermes (conifères) et Angiospermes (plantes à fleurs et fruits) sont en expansion (études de pollens : palynologie) .

Parmi les Vertébrés les Amphibiens, Oiseaux , Mammifères sont présents, mais les reptiles sont les plus diversifiés. Le secondaire est l’ère des reptiles et parmi eux les Dinosaures occupent toutes les « niches écologiques ».

Niche écologique : ensemble des paramètres du milieu (climatiques, alimentaires) spécifiques à une espèce et qui la différencie d’une autre.

b.Des extinctions massives

La limite Crétacé-Tertiaire est caractérisée par la disparition soudaine et massive de nombreuses espèces (50% ) aussi bien en milieu aquatique que terrestre.

Dans les océans, le plancton (Coccolithophoridés et Foraminifères) est touché .Les Rudistes et les Ammonites disparaissent.
Sur les continents les Reptiles sont très atteints et les Dinosaures disparaissent définitivement.


c.Diversification rapide au début du tertiaire

Doc. p 190, 191

Certains groupes survivent à la crise, ils se diversifient rapidement en occupant toutes les niches écologiques laissées vides.

Ex : les Oiseaux et les Mammifères occupent les niches écologiques laissées libres par les Dinosaures.


TP Les foraminifères de Bidart

Disparition des globotruncana à la fin du Crétacé (étage Maastrichien).Apparition des globigérines au tertiaire (étage Danien)
Quelle est l’origine géologique de cette crise ?

 

2- Origine géologique de la crise Crétacé- Tertiaire

Doc. p 192, 193 et p 196,197

Dans de très nombreux sites, la limite Crétacé- Tertiaire est marquée par une mince couche d’argile noire présentant un taux élevé d’iridium, des quartz choqués, des sphérules de verre d’impact et des cristaux de magnétite nickélifères.


a- La collision d’une météorite.

Ces indices permettent d’affirmer que notre planète a été percutée , il y a 65 millions d’années par un astéroïde tombé à Chicxulub au Mexique où a été identifié un cratère d’impact.

b- Un gigantesque épisode volcanique.

Les trapps du Deccan : immenses couches de laves en escaliers (trapp = escalier) situées en Inde sont datées de l’époque de la crise.


c- Conséquences climatiques de ces évènements géoloqiques :

L’émission de poussières dans l’atmosphère engendrées par la collision et/ou le volcanisme engendre des modifications climatiques (diminution de l’éclairement et refroisissement) qui aurait entrainé les nombreuses disparitions d’espèces.


II- Les crises biologiques repères dans l’histoire de la Terre

doc. p 187 et poly

1- Crises biologiques et évènements géologiques

Les crises, qui ont marqué épisodiquement l’histoire de la vie, sont des repères permettant le découpage des temps géologiques.

La crise Permo-Trias qui sépare l’ère primaire de l’ére secondaire est la plus importante :

96% des espèces marines ont disparu ;

40% des espèces animales des continents également.

- La totalité des terres est regroupée en un continent : la Pangée.

- Un volcanisme intense est observé.

- Le niveau des mers a baissé.

- Des indices de cratères d’impact ont été décelé en mer (Bédout) au large de l’Australie.

Les crises biologiques sont donc corrélées à des phénomènes d’origine internes (tectonique des plaques, volcanisme) et d’origine extraterrestre ( chute d’astéroïdes) .


2- Influence de l’Homme sur l’environnement

Doc. p 198-199

L’action de l’homme peut -elle engendrer une crise biologique dont il serait lui-même victime ?


a- Modifications liées à l’action de l’Homme :

  • Déforestation ;

    -Modifications des génomes (O.G.M.) ;

    -Emissions de CO2 (combustions) et d’ozone .


    b- Conséquences néfastes sur l’environnement :

  • diminution de la biodiversité ;

    -modification des conditions physico-chimiques de la planète.

    L’espèce humaine, issue de l’évolution, pourrait subir les conséquences néfastes des déséquilibres de la biosphère engendrés par ses activités.


    Bilan

    Etablir un schéma de synthèse du chapitre (s’aider de celui de la p 203).
     

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL