Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

Mesure du temps dans l’histoire de la Terre et de la vie

 

La gestion du temps pour l’homme moderne nécessite de connaître le passé pour mieux envisager l’avenir ( ex : éviter les catastrophes naturelles).
Cela consiste à ordonner les événements passés les uns par rapport aux autres : c’est la datation relative.
Cela consiste également à dater et apprécier la durée des événements passés : c’est la datation absolue.

I- Datation relative

docs p 164- 171 Ordonner les événements visibles sur un affleurement, une coupe .

La datation relative repose sur le principe de la chronologie relative qui a permis d’établir l’échelle stratigraphique des temps géologiques .

-Principe de superposition

Une couche sédimentaire (ou une coulée volcanique) est plus récente que la couche (ou la coulée) sur laquelle elle repose ; elle est plus ancienne que la couche qui la recouvre.
Illustration par le schéma d’un affleurement.

-Principe de continuité

Schéma

 

Une couche stratigraphique a le même âge sur toute son étendue, même si la nature de la roche et son contenu paléontologique varie. En deux points éloignés, elle peut être identifiée par des strates repères identiques (en dessus, en dessous).

-Principe de recoupement

Lorsque des formations géologiques se recoupent, la plus récente recoupe la plus ancienne. Lorsqu’un évènement affecte des formations géologiques, il est plus récent que celles-ci.

Schémas : ex failles, plis, inclusions, cristaux.

 

 

-Principe d’identité paléontologique

Deux strates contenant les mêmes fossiles stratigraphiques ont le même âge.

Fossiles stratigraphiques  : espèces de fossiles ayant une durée de vie brève et une vaste répartition géographique.

-Echelle stratigraphique des temps géologiques : il s’agit d’un calendrier géologique de référence établi grâce à des recoupements généralisés à l’échelle du globe. Les étages successifs sont désignés par un nom de lieu qui évoque le stratotype (formation géologique référencée mondialement qui a caractérisé cette période). Les étages sont regroupés en périodes, elles-même regroupées en ères.

Doc p 168 Stratotype du Toarcien (180 millions d’années) avec ammonites de référence
Comment dater et apprécier la durée des événements passés ?

II- Datation absolue

Si la datation relative permet de situer les évènements les uns par rapport aux autres, la chronologie absolue place les phénomènes géologiques sur une échelle de temps graduée en milliers ou en millions d’années.

Elle repose sur des méthodes utilisant comme chronomètre les isotopes radioactifs de certains éléments : radio chronologie.

Ex. Datation d’une éruption volcanique près de Clermont-Ferrand.
Carte + doc. p 175

Le 14C permet de dater les évènements géologiques récents (derniers millénaires).
La date obtenue est celle où les isotopes ont été piégés dans la roche (ou le bois fossile). C’est la date de "fermeture du système". Le système reste fermé si aucun échange avec l’extérieur n’a lieu. La fiabilité de la datation en dépend, dans le cas contraire, des corrections sont nécessaires.
La qualité de la datation dépend :

  • de la qualité de l’échantillon,
  • de la période de l’isotope choisi.
    Période (T) de 14C : 5570 ans
    Limites de validité de la datation de 1/100 ème de T à 10 T

    Pour des échantillons plus anciens (millions d’années) on utilise la méthode potassium argon (K-Ar).
    Période de 40K : 1,25 milliards d’années

    Ex. datation des hominidés du rift Est Africain. p 176

     

    N.B. L’atmosphère contient de l’argon qui peut contaminer les roches et rendre difficile la détection de l’argon issu de la désintégration du potassium.

    La méthode rubidium strontium (Rb-Sr) est utilisée pour la mesure des âges les plus anciens.
    Période (T) de 87Rb : 50 milliards d’années ;
    Pour trouver l’âge de la roche, il est nécessaire de mesurer les rapports isotopiques de plusieurs minéraux de la roche ayant cristallisé au même moment.
    La datation absolue (excepté 14C) ne permet pas de dater les roches sédimentaires (systèmes ouverts).


    Ex. granite de Châteauponsac p 177

     

    Bilan
    La datation relative permet d’ordonner les uns par rapport aux autres les évènements géologiques.
    La datation absolue qui utilise le chronomètre des radio-isotopes permet de mesurer l’âge et la durée des phénomènes géologiques.

     

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL