Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

TS Ch2- Les processus immunitaires

Quel est le déroulement de la réponse immunitaire ?
Comment s’effectue la surveillance du milieu intérieur ? (extracellulaire)

I - Les anticorps : maintien de l’intégrité du milieu extracellulaire

TP test d’Ouchterlony

La séropositivité pour le VIH correspond à la présence dans le milieu extracellulaire d’anticorps anti-VIH. lls sont spécifiques de certaines protéines du virus.

Quelles sont les caractéristiques de ces molécules ?

1)Les anticorps : protéines circulantes du milieu intérieur

doc p390-391 et Rastop (visualisation 3D de la molécule)

Les anticorps sont des protéines appelées immunoglobulines.
Les anticorps sont des molécules circulant dans le milieu intérieur et constituées d’une partie constante et d’une partie variable.
En réaction à la présence d’éléments étrangers, l’organisme synthétise des anticorps. La spécificité des anticorps est due à la partie variable.

Comment s’effectue l’élimination des antigènes par les anticorps ?

2) Élimination des antigènes

doc p393 (activité 3)
Schéma de la phagocytose

La liaison antigène-anticorps entraîne la formation de complexes immuns.
Les cellules phagocytaires (macrophages, polynucléaires, granulocytes) expriment sur leur membrane des récepteurs spécifiques de la partie constante des anticorps.
Grâce à leurs récepteurs membranaires, les cellules phagocytaires fixent les complexes immuns et les éliminent par phagocytose.

Quels sont les processus de production des anticorps ?

3) De la détection de l’antigène à la production d’anticorps

a) Reconnaissance
De nombreux clones de LB préexistent. lls se distinguent par leurs anticorps membranaires qui servent de récepteurs pour l’antigène.
La reconnaissance d’un antigène par un LB porteur d’un récepteur spécifique de cet antigène déclenche la multiplication de ce LB sélectionné.

b) Multiplication
Le LB activé se multiplie par mitose, il se forme un clone de LB ayant la même spécificité.

c) Différenciation et sécrétion

Les LB obtenus se différencient en plasmocytes et en cellules mémoires.
Plasmocyte : LB sécréteur d’anticorps
LB mémoire : cellule à durée de vie longue et capable de s’activer rapidement lors d’un 2ème contact avec l’antigène.
Cependant, les anticorps ne peuvent agir que sur les protéines virales du milieu extracellulaire. lls ne peuvent pas agir sur les cellules déjà infectées.

Comment s’effectue la lutte contre les cellules infectées ?

ll - Le lymphocyte T8 (LT cytotoxique) : agent du maintien de l’intégrité des populations cellulaires

docs p396 et 399
Quelle propriété de LT met en évidence le doc A1 p396 ? Justifiez.

Les cellules infectées expriment à leur surface des fragments antigéniques que n’expriment pas les cellules saines.

a) Reconnaissance
Schéma de la reconnaissance des LT par les cellules infectées

Les lymphocytes T, par leurs récepteurs T spécifiques reconnaissent les cellules infectées.
Cette reconnaissance déclenche un mécanisme d’élimination des cellules infectées par les LTc.
Comme pour les LB, ce mécanisme s’effectue en 3 étapes (sélection-multiplication- différenciation).

b) Sélection et multiplication
La reconnaissance par les LT des cellules infectées engendre leur sélection et leur prolifération : les divisions cellulaires (mitoses) sont activées.

c)Différenciation
doc p397
Les LT pré-cytotoxiques (ou LT8) se différencient en LTc cytotoxiques.
LTc : cellule à durée de vie courte capable de détruire après contact des cellules cibles infectées

Comment expliquer l’effondrement des défenses immunitaires dans le cas du SIDA alors que des anticorps et des LTc sont présents dans l’organisme ?
Comment est coordonnée la réaction immunitaire ?

III - Les LT4 : pivots des réactions immunitaires acquises

Dans le cas du SIDA, la destruction des LT4 entraîne un effondrement des défenses immunitaires.
Quel est le rôle de LT4 ?

1) Nécessité d’une coopération

Expérience de Clamand nécessité d’une coopération LB/LT p400

2) Mise en évidence d’un médiateur chimique : interleukine

Expérience du surnageant (culture de LB/LT)

Suite à l’entrée d’un antigène dans l’organisme, des LT4 spécifiques de cet antigène se multiplient et se différencient en LT4 sécréteurs de messagers chimiques : les interleukines (et en LT4 mémoire).
lnterleukines : messagers chimiques des cellules immunitaires
Les interleukines sécrétées par les LT4 stimulent la multiplication et la différenciation des LB et des LT spécifiques de l’antigène.

Activité : Expliquer l’apparition de maladies opportunistes lors d’un SIDA déclaré (avec les nouvelles données)

Dans le cas du SIDA, la disparition des LT4 empêche la production d’anticorps et de LTc contre des agents microbiens variés.
Ceci permet l’apparition de maladies opportunistes.


Schéma bilan

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL