Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

Ch1- Pratiques agricoles et gestion de l’environnement

  • Comment fonctionne un écosystème ?
  • Qu’est-ce qu’un agrosystème, quelles sont les différentes pratiques agricoles ?
  • Quels sont les impacts des pratiques agricoles sur l’environnement ?

1-Le fonctionnement d’un écosystème

Un écosystème est un milieu dans lequel les conditions physico-chimiques sont relativement homogènes. Elles constituent le biotope de l’écosystème. Les êtres vivants de l’écosystème forment la biocénose. Les végétaux utilisent une partie des molécules organiques produites par la photosynthèse pour accroître leur biomasse. Cette productivité primaire nette alimente en énergie tous les autres êtres vivants de l’écosystème. Au sein d’un écosystème naturel, les matières organiques et minérales sont pour l’essentiel recyclées localement.
La quantité d’énergie qui peut être stockée décroît fortement d’un niveau à l’autre du réseau trophique ; celui-ci peut être décrit sous la forme d’une pyramide des productivités.

2-Des écosystèmes transformés par l’Homme

Dans un agrosystème, la biocénose et le biotope naturels sont transformés pour satisfaire au mieux les besoins de la plante cultivée et maximiser les récoltes.
L’agriculture moderne est qualifiée d’intensive : elle utilise de nombreux intrants industriels qui permettent d’obtenir des rendements très élevés.
L’exportation d’éléments minéraux au moment de la récolte doit être compensée pour maintenir la fertilité du sol. C’est le rôle des engrais, organiques ou minéraux.

3-Des conséquences pour l’environnement

Apportés en excès, les nitrates et les phosphates provoquent l’asphyxie des eaux de surface : c’est le phénomène d’eutrophisation.
Les pesticides peu biodégradables contaminent l’environnement et subissent une bioaccumulation dans les réseaux trophiques, qui accroît fortement leur toxicité.
Le concept de développement durable postule que les générations actuelles ont le droit de satisfaire leurs besoins, mais aussi le devoir de ne pas compromettre le droit des générations futures de satisfaire les leurs.

4-Une diversité des pratiques agricoles

L’agriculture intensive moderne consomme beaucoup d’intrants industriels. Elle pose des problèmes d’équité sociale et d’environnement.Elle peine à nourrir une population humaine de plus en plus nombreuse et urbaine.
L’agriculture paysanne traditionnelle consomme peu d’intrants industriels. Elle est socialement plus équitable et plus respectueuse de l’environnement.
La permaculture est un mode d’action qui prend en considération la bio-diversité des écosystèmes. En outre, elle vise à créer une production agricole durable, très économe en énergie (travail manuel et mécanique, carburant...) et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature « sauvage » le plus de place possible (wikipedia).
Portail de la permaculture sur wikipedia


Mieux produire avec la permaculture - FUTUREMAG... par futuremag

Ceux qui Sèment : documentaire "mieux définir les différentes réalités de l’agriculture familiale"


Mots clés

Écosystème
Eutrophisation
Agrosystème
Impact sur l’environnement
Agriculture intensive
Permaculture

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL