Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

Ch2-Sexualité et procréation

  • Comment est régulée l’activité des organes reproducteurs chez l’homme et chez la femme ?
  • Comment réguler (empêcher ou favoriser) les naissances ?
  • Quels sont les sources physiologiques du plaisir ?

1-Le contrôle du fonctionnement de l’appareil reproducteur chez l’homme

Le fonctionnement du testicule est contrôlé par un dispositif neuro-endocrinien.
L’hypothalamus, grâce à une neurohormone (nommée GnRH), déclenche la sécrétion par l’hypophyse de deux hormones, les gonadostimulines FSH et LH. Ces hormones hypophysaires stimulent le fonctionnement du testicule.

Hormone {JPEG}

La testostérone exerce un rétrocontrôle négatif (freinage) sur son système de commande ce qui assure une autorégulation du dispositif, c’est-à-dire une stabilité des taux hormonaux.

Régulation de la spermatogenèse {GIF}

2-Le contrôle du fonctionnement de l’appareil reproducteur chez la femme

Le fonctionnement de l’ovaire est également commandé par le complexe hypothalamohypophysaire : par exemple, FSH stimule la croissance du follicule ovarien et le pic de LH déclenche l’ovulation.

Les hormones ovariennes (œstrogènes en phase folliculaire. œstrogènes et progestérone en phase lutéale) exercent un rétrocontrôle sur cette commande. Le rétrocontrôle est négatif sauf en fin de phase folliculaire : à ce moment—là, l’œstradiol sécrété à haute dose par le follicule mûr stimule alors le complexe hypothalamo-hypophysaire. Ce rétrocontrôle positif est à l’origine du pic de LH qui déclenche l’ovulation.

Cycle reproducteur féminin (Erwan Le Fol) {JPEG}

3-La régulation biologique naturelle des naissances

Quels sont les signes observables de la fertilité ?

L’observation du cycle féminin permet de déterminer des périodes fertiles et infertiles. Un couple choisit les périodes d’union sexuelle en fonction de son projet (concevoir ou non un enfant).

  • Observation de la glaire cervicale

Glaire cervicale {JPEG}

La simple observation de la glaire cervicale permet de déterminer les périodes fertiles et infertiles du cycle féminin. (période fertile du 1er jour de glaire vue ou ressentie jusqu’au 4ème matin après le jour sommet^) (jour sommet : max de fluidité précédant une modification de la glaire) ^ 1-2-3-4ème matin.

  • Mesure de la température corporelle associée à l’observation de la glaire cervicale
    La prise de température permet d’observer 3 périodes :

1- une première période de température basse et stable

2-une période d’augmentation de la température

3-une période de température haute et stable (palier)

Courbe de température {JPEG}

(période fertile du 1er jour de glaire vue ou ressentie jusqu’au 3ème matin de température haute et stable).
L’utilisation de ces observations à des fins de régulation des naissances nécessite l’accompagnement par un "moniteur".
Animation : La fécondation

4-Des méthodes de contraception préventives ou d’urgence

La connaissance des mécanismes de contrôle des taux hormonaux a permis de mettre au point des méthodes de contraception préventives (pilules contraceptives variées) et d’urgence (pilule du "lendemain").

Il existe d’autres méthodes contraceptives, parmi lesquelles le préservatif qui offre en plus une protection contre certaines lST.

5-La procréation médicalement assistée

L’infertilité au sein d’un couple peut avoir des causes variées (sperme peu fécondant, trompes obstruées, troubles de l’ovulation...).

Différentes techniques médicales existent pour aider ces couples : insémination artificielle, FlVETE, lCSl.

6- Sexualité et bases biologiques du plaisir

La sensation de plaisir est liée à l’activation dans le cerveau des « systèmes de récompense ».

Circuit de la récompense (Erwan Le Fol)
Circuit de la récompense (Erwan Le Fol)

L’activité sexuelle est en partie associée à une recherche de plaisir, mais d’autres facteurs comme le contexte social. les capacités cognitives jouent également un rôle majeur.

7-Origine et développement du nouveau-né

a-La rencontre des cellules reproductrices

A l’issue du rapport sexuel, les spermatozoïdes déposés dans le vagin et dans l’utérus remontent dans les trompes en direction des ovaires. Si un ovaire a expulsé un ovule, la fécondation a lieu dans la trompe : c’est la fécondation interne.

Fécondation (animation flash par Claude Perrin)

La fusion des noyaux de l’ovule et du spermatozoïde est à l’origine d’une nouvelle cellule : la cellule-œuf.

La grossesse débute à la fécondation. Par une suite de divisions, la cellule-œuf devient un embryon qui s’implante dans la paroi utérine : les règles alors ne se produisent plus. C’est le premier signe de grossesse.

b-Le rôle du placenta

Des échanges entre l’organisme maternel et le foetus permettent d’assurer les besoins de ce dernier. Ces échanges se réalisent grâce au placenta, qui représente une grande surface richement vascularisée.

Échanges mère-enfant {JPEG}

c-Naissance et développement d’un enfant

Lors de l’accouchement, les contractions utérines et la dilatation du col de l’utérus permettent la naissance de l’enfant.

Naissance
Naissance
D’après L’odyssée de la Vie - Niels Tavernier

Après la naissance, la meilleure nourriture pour l’enfant est le lait de sa mère.

Allaitement
Allaitement

Mots clés

Gonades, hormones sexuelles
Hypothalamus, neurohormone
Hypophyse, gonadostimulines
Rétrocontrôles, régulation
Méthodes contraceptives
IST
Procréation médicalement assistée
Système de récompense

Joie, peur, tristesse, colère... le cerveau et les émotions (C’est pas sorcier)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL