Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

TS Ch 1 - Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle

  • Comment s’effectue la commande réflexe des muscles ?
  • Comment certaines substances peuvent-elles modifier le fonctionnement neuro- musculaire ?

I- Les caractéristiques du réflexe myotatique

Un réflexe myotatique est la contraction involontaire d’un muscle, déclenchée par un stimulus qui est son propre étirement. C’est un outil de diagnostic permettant d’apprécier le fonctionnement du système neuromusculaire.

Le réflexe myotatique met en jeu des récepteurs sensoriels, les fuseaux neuromusculaires, un centre nerveux, la moelle épinière, des effecteurs, les fibres musculaires et des nerfs, qui contiennent les fibres nerveuses sensitives et motrices.
Le réflexe myotatique est un réflexe monosynaptique : il mobilise un neurone sensitif qui, dans la moelle épinière, est en connexion synaptique avec un neurone moteur (ou motoneurone).

Réflexe myotatique (assistancescolaire.com)
Réflexe myotatique (assistancescolaire.com)

Le réflexe myotatique achilléen : animation flash

II- Le message nerveux

La membrane d’un neurone est polarisée : la polarisation membranaire observée en dehors de toute stimulation est le potentiel de repos. Un message nerveux est constitué par une série de variations brèves de la polarisation membranaire du neurone, appelées potentiels d’action. Les potentiels d’action ont une amplitude constante et se propagent le long des fibres nerveuses. Un message nerveux est codé par la fréquence des potentiels d’action qui le constituent.
Codage du message nerveux (animation Philippe Consentino)

III- La transmission synaptique

La zone de connexion entre deux neurones ou entre un neurone et une fibre musculaire est une synapse. Au niveau d’une synapse, la transmission s’effectue par l’intermédiaire d’une substance chimique appelée neurotransmetteur. L’acétylcholine est le neurotransmetteur impliqué dans le fonctionnement du réflexe myotatique.
L’arrivée d’un message nerveux à l’extrémité de l’axone du neurone pré-synaptique entraîne la libération du neurotransmetteur dans la fente synaptique. Les molécules du neurotransmetteur se fixent sur des récepteurs spécifiques situés sur la membrane de l’élément post-synaptique (fibre nerveuse ou fibre musculaire), ce qui peut générer des potentiels d’action (nerveux ou musculaires). Au niveau d’une synapse, le message est codé par la concentration en neurotransmetteur.

 Structure et fonctionnement d'une synapse (S. Debiève - banque de schémas SVT Dijon)
Structure et fonctionnement d’une synapse (S. Debiève - banque de schémas SVT Dijon)

Certaines substances pharmacologiques peuvent perturber le fonctionnement des synapses, par exemple en interférant avec la fixation du neurotransmetteur sur son récepteur.

Potentiels d’action (S. Debiève - banque de schémas SVT Dijon)
Bilan

Le réflexe myotatique est un réflexe monosynaptique. Il met en jeu différents éléments qui constituent l’arc-réflexe.
Le neurone moteur conduit un message nerveux codé en fréquence de potentiels d’actions.
La commande de la contraction met en jeu le fonctionnement de la synapse neuromusculaire.


Mots clés

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL