Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

TS Ch 2 - L’immunité adaptative, prolongement de l’immunité innée

  • Qu’est-ce que l’immunité adaptative ?
  • Comment se déroule la réponse immunitaire adaptative ?
  • Comment s’acquiert le répertoire immunitaire ?

L’immunité adaptative est une immunité acquise au cours de la vie. La réaction immunitaire, assurée par des lymphocytes, est spécifique (dirigée contre un antigène précis).

I- De la détection de l’antigène à la production de cellules effectrices

Les lymphocytes B détectent les antigènes dans les liquides de l’organisme grâce aux anticorps fixés sur leur membrane. Un anticorps est une protéine en forme de Y formée de quatre chaînes polypeptidiques et présentant deux "sites anticorps" à l’extrémité des "bras" du Y.

Les lymphocytes T détectent les antigènes sur les membranes des cellules de l’organisme grâce à leurs récepteurs T membranaires. Formés de deux chaînes polypeptidiques, ils présentent un seul site de reconnaissance de l’antigène. Toutefois, ce dernier doit être présenté au LT par une cellule présentatrice de l’antigène (ou CPA).

Les lymphocytes B ou T ayant été activés par un contact avec l’antigène se multiplient activement : c’est l’expansion clonale.
Les clones ainsi produits vont se différencier en cellules effectrices de la réponse immunitaire : les LB se différencient en plasmocytes, cellules sécrétrices d’anticorps (ou immunoglobulines) solubles ; les LT CD8 se différencient en LT cytotoxiques (ou LTc), cellules à durée de vie courte, capables de "tuer" toute cellule "anormale" ; les LT CD4 se transforment en LT auxiliaires (ou LTa), sécréteurs d’un messager chimique principal, l’interleukine 2 qui stimule tous les lymphocytes activés.

Lymphocytes B (animation ac-poitiers.fr/svt)

II- L’élimination de l’antigène

Les anticorps neutralisent les antigènes en se fixant sur eux : c’est la réaction antigène-anticorps qui produit des complexes immuns. Les LT cytotoxiques provoquent la mort de toute cellule "anormale" de l’organisme s’ils reconnaissent sur sa membrane l’antigène qui les a activés. Complexes immuns et débris cellulaires sont ensuite éliminés par la phagocytose.

II- La mise en mémoire du contact avec l’antigène

Lorsque l’antigène a disparu, des clones de LB, de LTc et de LTa persistent dans l’organisme : ce sont des cellules mémoire à longue durée de vie qui permettent à l’organisme de réagir rapidement lors d’un contact ultérieur avec le même antigène.

III- L’acquisition du répertoire immunitaire

Le répertoire immunitaire correspond à l’énorme diversité de récepteurs (récepteurs B et T) qui permettent à notre organisme de reconnaître des milliards d’antigènes différents.
Dans la moelle osseuse, des milliards de clones différents de pré—lymphocytes sont produits aléatoirement par des mécanismes génétiques. Seuls survivent et deviennent immunocompétents ceux qui ne présentent pas de danger pour l’organisme, c’est—à-dire ceux qui reconnaissent les antigènes étrangers et non les molécules normalement présentes à la surface de nos cellules.

Bilan

Alors que l’immunité innée est largement répandue chez les êtres vivants, l’immunité adaptative est propre aux vertébrés. Elle s’ajoute à l’immunité innée et assure une action plus spécifique contre des molécules, ou partie de molécules.
Les cellules de l’immunité adaptative ne deviennent effectrices qu’après une première rencontre avec un antigène grâce aux phénomènes de sélection, d’amplification et de différenciation clonales.
Les défenses adaptatives associées avec les défenses innées permettent normalement d’éliminer la cause du déclenchement de la réaction immunitaire.
Le système immunitaire, normalement, ne se déclenche pas contre des molécules de l’organisme ou de ses symbiotes. Cela est vrai notamment pour la réponse adaptative.
Pourtant, les cellules de l’immunité adaptative, d’une grande diversité, sont produites aléatoirement par des mécanismes génétiques complexes qui permettent potentiellement de répondre à une multitude de molécules. La maturation du système immunitaire résulte d’un équilibre dynamique entre la production de cellules et la répression ou l’élimination des cellules auto-réactives.


Mots clés

Anticorps
Récepteur T
Interleukine
Immunité adaptative
Lymphocytes B
Lymphocyte T CD8
Lymphocyte T CD4
Lymphocyte mémoire
Répertoire immunitaire

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL