Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

TS ch 2 - Régulation de la glycémie

Quels sont les mécanismes de la régulation de la teneur de sucre dans le sang (glycémie) ?

1 -La glycémie, un paramètre physiologique régulé

La glycémie représente le taux de glucose dans le sang. Sa valeur oscille autour d’une constante(1 g.L-1) bien que les entrées et les sorties de glucose dans le sang soient discontinues. Cette constance résulte de l’intervention d’un mécanisme de régulation de ce paramètre.

2 - Les organes effecteurs de la régulation

Toutes les cellules de l’organisme agissent sur la glycémie en prélevant du glucose pour assurer leur production d’énergie. Les cellules du foie (hépatocytes) et les cellules musculaires peuvent également le stocker sous forme de glycogène. Les cellules des tissus adipeux (adipocytes) le transforment en molécules lipidiques.

Les réserves des cellules musculaires sont privées : le glucose produit à partir de |’hydrolyse du glycogène n’est utilisable que par la seule cellule musculaire. En revanche, les réserves du foie sont publiques : le glycogène peut être hydrolysé en glucose qui est libéré dans le sang.

Par ailleurs, le foie est apte à produire du glucose à partir d’acides aminés ou de glycérol(provenant de l’hydroIyse des lipides de réserve). Le foie a donc un rôle central dans la régulation de la glycémie en prélevant ou en libérant du glucose dans le sang selon les besoins.

3 - Le système de contrôle de la glycémie

Le pancréas possède des cellules endocrines productrices d’hormones regroupées en amas nommés îlots de Langerhans. Les cellules des îlots, ou cellules insulaires, produisent deux hormones agissant sur la glycémie : l’insuline sécrétée par les cellules β et le glucagon par les cellules α. L’insuline a un effet hypoglycémiant en favorisant le prélèvement de glucose dans le sang par les cellules ainsi que son stockage sous forme de lipides ou de glycogène. Le glucagon a un effet hyperglycémiant en stimulant la libération de glucose dans le sang par les cellules du foie.

4 - Une autorégulation permanente

Les cellules insulaires sont sensibles au glucose. Un taux élevé de glucose limite la production de glucagon par les cellules α et stimule celle d’insuline par les cellules β . C’est l’inverse dans le cas d’une glycémie faible. Les îlots de Langerhans pancréatiques représentent donc le système réglant de la glycémie : ce système associe un système de détection des écarts(écarts de la glycémie par rapport à la valeur moyenne) et un système de commande des organes effecteurs via des messages hormonaux.

Mots clés

Cellule endocrine
Glycémie
Glycogène, triglycérides, glycérol
Glycogènolyse, glycogénogenèse
Hypoglycémiant, hyperglycémiant
Insuline, glucagon
Lypolyse, lypogenèse
Pancréas, ilôts de Langerhans
Paramètre réglé, système réglant, organe effecteur

Bilan

La régulation de la glycémie repose notamment sur les hormones pancréatiques : insuline et glucagon.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL