Géofan svt
Amoureux de la Terre et de la Vie

TS Ch 3 - De la diversification des êtres vivants à l’évolution de la biodiversité

  • Comment les mécanismes évolutifs permettent-ils de comprendre l’histoire des populations et de la biodiversité ?
  • Qu’est-ce qu’une espèce ? Quels critères permettent d’affirmer que des êtres vivants appartiennent ou non à la même espèce ?
  • Comment explique-t-on l’apparition de nouvelles espèces ?

I - Une évolution des populations

Pour comprendre l’histoire d’une population et sa structure à un moment donné, il est nécessaire de faire appel à la fois à la sélection naturelle et à la dérive génétique.

L’effectif d’une population étant fini, il se produit lors de la reproduction un échantillonnage aléatoire des allèles d’une génération à une autre. C’est la dérive génétique ; son effet est d’autant plus marqué que les populations sont petites.

Exemple de dérive génétique à partir d’un logiciel de Philippe Consentino

La sélection naturelle est le phénomène par lequel certains organismes laissent plus de descendants que d’autres. En accumulant les modifications aléatoires avantageuses, elle se traduit par une adaptation des espèces à leur milieu et à leurs conditions de vie.

Papillon blanc sur tronc blanc
Papillon blanc sur tronc blanc
papillons sur troncs noircis par les mines de charbon
papillons sur troncs noircis par les mines de charbon

L’évolution est la transformation des populations au cours des générations. Elle résulte des différences de survie et du nombre de descendants, conséquences de la sélection naturelle et du hasard.

II - La notion d’espèce

La diversité du vivant est en partie décrite comme une diversité d’espèces.

Le concept et la définition de l’espèce se sont modifiés au cours de l’histoire de la biologie.

Aujourd’hui, les scientifiques s’accordent autour d’une définition théorique fondée sur la théorie darwinienne de l’évolution : une espèce est une sous-partie autonome du réseau généalogique des êtres vivants. Une population d’individus identifiée comme constituant une espèce n’est définie que durant un laps de temps fini.

Des critères plus opérationnels permettent d’apprécier si deux populations appartiennent ou non à la même espèce : ces critères sont fondés sur les ressemblances phénotypiques et la notion d’interfécondité.

III - La spéciation

On dit qu’une espèce disparait, si l’ensemble des individus concernés disparaît ou cesse d’être isolé génétiquement.

Une espèce supplémentaire est définie, si un nouvel ensemble s’individualise par spéciation. Tout processus de spéciation repose sur l’apparition d’un isolement reproductif entre deux populations. Une spéciation peut avoir lieu entre deux populations géographiquement isolées ou non.

Mots-clés

. Population
. Espèce
. Parenté
. Variabilité
. Dérive génétique
. Adaptation
. Sélection naturelle
. Spéciation

Bilan : la biodiversité et sa modification.

Sous l’effet de la pression du milieu, de la concurrence entre êtres vivants et du hasard, la diversité des populations change au cours des générations.
L’évolution est la transformation des populations qui résulte de ces différences de survie et du nombre de descendants.

La diversité du vivant est en partie décrite comme une diversité d’espèces.
La définition de l’espèce est délicate et peut reposer sur des critères variés qui permettent d’apprécier le caractère plus ou moins distinct de deux populations (critères phénotypiques, interfécondité, etc.). Le concept d’espèce s’est modifié au cours de l’histoire de la biologie.
Une espèce peut être considérée comme une population d’individus suffisamment isolés génétiquement des autres populations. Une population d’individus identifiée comme constituant une espèce n’est définie que durant un laps de temps fini.
On dit qu’une espèce disparaît si l’ensemble des individus concernés disparaît ou cesse d’être isolé génétiquement. Une espèce supplémentaire est définie si un nouvel ensemble s’individualise.

Théorie de l’évolution (C’est pas sorcier)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Auteur. Contact : ♡ 2011 par Geofan. Copier une œuvre est un acte d’amour. L’amour n’est pas assujetti à la loi. Merci de copier et partager.
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL